fbpx

Votre trafic explose ? Attention aux fantômes !

Votre trafic explose ? Attention aux fantômes !
9
Juin

Bien qu’existant depuis quelques années, de nombreux analystes constatent une forte augmentation du trafic depuis le début d’année 2015. Et vous êtes concernés !

Sur le mois de mai 2015 et l’analyse de nos données nationales sur Google Analytics, plus de 90% des sites sont touchés*.

Quelle aubaine ! Le trafic monte, donc plus de visiteurs sur mon site… Et pourtant, pas plus de contacts entrants, pas plus de ventes… juste des visites en plus.
Résultat : baisse des objectifs et baisse du taux de conversion.

Comment expliquer cette augmentation de trafic ?

En allant plus en profondeur dans ses sources de trafic (dans Google Analytics), on observe une montée significative des referers.
Tiens : de nouveaux sites font un lien vers le mien ?

Oui ! Mais non… car en regardant de plus près ces sites sont tout sauf des « vrais » sites.
A l’apparence douteuse, ces sites ont pour objectif de les visiter. Donc de créer le schéma inverse : leur envoyer du trafic (de curiosité généralement).

C’est ce que nous appelons le « Referrer SPAM », « Ghost Spam », « fake traffic », « ghost referral » ou encore le « trafic fantôme ».

Rassurez-vous : pas de piratage ni d’attaque… non : juste un robot qui simule une pseudo visite et met une fausse identification sur la provenance du visiteur (référent).
Rien de grave.

Sauf que votre taux de conversion chute massivement pour un site de ecommerce… et que votre rapport d’activité à votre supérieur est complètement faux.

referer

En creusant un peu, ce trafic provient généralement de Russie ou des Etats-Unis.
Et, par exemple, pour un site 100% français, comment expliquer que 60% du trafic soit en non-francophone ?

origines

Après quelques mois de recul : une très grande majorité des sites sont touchés. Surement le vôtre aussi.

Voici la liste des referers identifiés comme fantômes (ou spammeurs) :

  • 4webmasters.org
  • free-social-buttons.com
  • buttons-for-your-website.com
  • Get-Free-Traffic-Now.com
  • social-buttons.com
  • Addons.mozilla.org
  • Smallseotools.com
  • Theguardlan.com
  • Buy-cheap-online.info
  • free-share-buttons.com
  • Econom.co
  • Darodar.com
  • ILoveVitaly.Com
  • Priceg.com
  • Hulfingtonpost.com
  • Bestwebsitesawards.com
  • Humanorightswatch.org
  • S.click.aliexpress.com
  • Trafficmonetize.org
  • best-seo-solution.com
  • best-seo-offer.com

Et y compris :

  • semalt.semalt.com
  • semalt.com qui est un moteur.

Toutes ces sources sont donc… des visites fantômes. Pas d’individu, pas de vraie visites… rien que du trafic fantôme, qui fausse vos statistiques et vos chiffres du moment.

Comment faire pour supprimer ce trafic fantôme ?

Il existe différentes solutions.
3 solutions peuvent être utilisées de manière assez simple : 1 côté serveur et 2 côté Google Analytics.
Nous verrons simplement la plus efficace et simple, côté Google Analytics : le filtre par nom d’hôte. Il existe bien entendu d’autres solutions, mais celle-ci permet de faire un bon nettoyage !

En 3 étapes, voici mettre en place votre filtre.

1. Bien identifier le trafic fantôme et vos domaines.

Pour cela, dans votre rapport Google Analytics, allez dans « Acquisition », « Tout le trafic » puis « Source/Support ». Dans le rapport, sélectionnez une dimension secondaire « Nom d’hôte ». Si vous ne voyez que www.votre-domaine.com : alors tout va bien ! Sinon, si d’autres domaines apparaissent (que vous ne connaissez pas), alors vous êtes aussi victime de trafic fantôme.
Identifier bien dans cette liste votre site (mais aussi vos sous-domaines ou les services extérieurs que vous trackez avec votre code Analytics).

2. Créer un filtre dans l’administration.

Rendez-vous ensuite dans l’Admin de votre compte et, au niveau d’une nouvelle vue créée, cliquez sur « filtres » pour en créer un nouveau « + Nouveau Filtre ». Donnez un nom, choisissez « Personnalisé », puis « Inclure » (attention : INCLURE), dans le champ de filtrage, choisissez « nom d’hôte » et remplissez la règle avec votre domaine (sans les www) et vos autres sites trackés (si existants). Utilisez le séparateur pour séparer vos hôtes sans espace (inflexia.fr|blog.inflexia.fr par exemple).

3. Vérifiez le filtre et enregistrez !

Vérifiez toujours le filtre avant d’enregistrer. Si vous ne voyez aucun résultat : vous avez fait une erreur… Sinon, enregistrez et découvrez dès le lendemain votre trafic réel.
(Petite note : attention si jamais vous ouvrez de nouveaux services trackés, il faudra mettre à jour le filtre avec les futurs noms d’hôte).

verfi

En principe, vous éliminez -avec cette solution- une part importante du trafic fantôme (malheureusement pas potentiellement une partie résiduelle qui utilise votre domaine). Il existe des techniques complémentaires pour véritablement éradiquer cette fausse vision du trafic.

Conclusion : découvrez votre véritable trafic

Le choc peut être brutal après cette manipulation.

Mais si vous souhaitez véritablement faire un travail d’optimisation correct et à la performance, il convient de travailler sur des chiffres réels.

L’analyse de données statistiques fait partie des spécialités d’Inflexia.
Si cela vous semble obscur, mais indispensable pour avoir une vision réelle, contactez-nous !

* étude interne Inflexia mai 2015 sur 80 sites analysés, 93,75% d’entre eux présentait du trafic fantôme à différentes échelles.

Kevin Gallot – Inflexia

Comments

  • 9 juin 2015

    Timing parfait sur l’article ! J’étais justement en train de galèrer sur un site perso à identifier d’ou pouvez venir ce traffic ! C’est pas si grâve en fait ^^

    Merci Kevin ! 🙂

  • 12 juin 2015

    Merci beaucoup pour cet éclairage qui me conforte sur mon regard de résultats affichés « visites » de mon modeste site. Je considère seulement 10% à 15% maximum de traffic potentiellement porteur(…), hors budget publicitaire, qui lui recentre naturellement ( enfin j’espère) le public visé.